• Les forces de la nature

     

    Les modifications néfastes du cours de la nature

    Canalisation reçue par Joéliah

     

     

    Je viens maintenant vous parler d’un sujet qui vous touche en ce jour particulier pour vous alors que vous venez de changer d’horaire.

     

    Depuis que la civilisation est passée à l’ère de la transformation et l’ère industrielle qui veut dompter la nature, vous faites vos propres expériences vis-à-vis des lois de la nature. L’homme veut toujours adapter à sa façon, aller au-delà des forces de la nature pour pouvoir gagner toujours plus et toujours plus.

    C’est un fait que, pendant des siècles, l’homme a toujours œuvré, échangé les uns avec les autres puisque c’est votre essence de base : la communication, l’échange. Le service des uns pour les autres a toujours été de mise et ceci contribuait à l’avancement de l’humanité toute entière.

    A un certain moment, l’homme a commencé à vouloir apprivoiser la nature, dompter la nature. Il a commencé à comprendre les lois qui venaient du ciel : les forces, la foudre, les éclairs. Ensuite, il a trouvé ce moyen de pouvoir éclairer de manière de plus en plus forte : les nuits. Alors, petit à petit, vous avez perdu ce cycle si naturel, du jour et de la nuit !

    Or, depuis des siècles, depuis des millions d’années, votre Terre est faite pour qu’il y ait des moments de travail et des moments de pauses, des moments d’activité et des moments de repos. Tout ceci a été calculé, tout s’est mis en place pour donner un temps à l’esprit de pouvoir agir librement pendant le sommeil. La lumière permet de développer mais le soleil et l’ombre permettent d’intégrer. Et tout ce que l’homme apprenait et faisait la journée, la nuit, l’esprit pouvait tout « inculquer » dans les cellules, enregistrer, nettoyer, libérer tout ce qui ne servait à rien, régénérer tout ce qu’il fallait.

    En pensant faire un avancement dans la connaissance scientifique, l’homme s’est coupé de plus en plus de la nature, des lois de la nature, des forces de la nature. Il a construit sur l’eau, il a construit dans des endroits où nuls ancêtres n’avaient osé construire parce qu’ils savaient. Ils savaient que la terre n’était pas adaptée pour le sol trop poreux ou trop dur. Les ancêtres savaient parce que vous pensez qu’ils étaient peut-être plus rustres et c’est vrai du point de vue développement mental, mais ils étaient beaucoup plus connectés à la sagesse, à la nature, à la terre.

    Ils suivaient le rythme des saisons. Tous les hommes ont créé des fêtes à certains moments de votre temps, des fêtes pour les semailles, des fêtes pour les récoltes, des fêtes pour une nuit qui est la plus courte ou une nuit qui est la plus longue, pour les équinoxes. Les hommes dits païens étaient complètement connectés aux forces de la nature et lorsque vous suivez les rythmes de la nature, la nature ne peut rien vous faire.

    Mais de toujours, certains ont voulu contrer ces lois et en ont subi les conséquences.

    Tels ces marins qui partent alors qu’il y a une tempête : combien de bateaux se sont éclatés sur des rochers parce qu’il y avait une tempête. Le marin professionnel sait, il mesure le vent, il sait où il va, il sait où il met son bateau, il sait quels courants vont l’emporter, il ne part pas à l’aventure. C’est un professionnel.

    De plus en plus, nous voyons des personnes penser qu’elles savent tout alors qu’elles sont simplement dans la connaissance de quelques cours, de ce qu’elles ont pu apprendre et partir à l’aventure sans être reliées aux forces de la nature, sans être reliées au ciel, sans être reliées à la terre, à la Source, à toute cette énergie qui les a construit et qui construit le monde.

    En voulant modifier le cours naturel de la nature, vous avez modifié des fluides, vous avez modifié des courants et aujourd’hui, nous voyons une humanité fatiguée, souffrante, qui se réveille fatiguée, qui se couche fatiguée, qui mange des aliments épuisés poussés dans une terre qui a été épuisée volontairement. Tout ceci pour entretenir des courants industriels, pour enrichir certaines personnes.

     

    Certes, la première idée de base n’est pas toujours de vouloir s’enrichir ou détruire. Que vous preniez n’importe quelle grande industrie, lorsque la première graine a été semée, il n’était pas question, volontairement, de créer de la destruction, non ! Au contraire, chaque homme a pour envie primordiale de vouloir aider, créer, être différent, apporter quelque chose à la vie. Mais ensuite, pris par l’appât du gain, par la non-conscience, par la non-sagesse des responsabilités, des conséquences de ce qu’ils entraînent, ils se sont développés différemment. Et lorsqu’une société s’est rassemblée avec une autre et ainsi de suite, pour faire plus de profits alors la déviance est venue avec des conséquences sur l’importance de tout ce qui est créé.

     

    Aujourd’hui, vous vous retrouvez sur Terre avec des multinationales. Ceci a été créé non pas dans un but destructeur à la base mais pour pouvoir aider de plus en plus. Sauf que certaines personnes ont compris qu’elles pouvaient tirer beaucoup plus de profits qu’il n’en était donné à la base. Mais ceci se fait parce qu’une majorité d’humains l’accepte, utilise les produits de ces multinationales : si vous ne consommez pas, vous n’avez pas besoin de produire ! Aussi, avant d’accuser, avant de vouloir tout changer dans votre monde, observez-vous. Commencez à regarder si tout ce que vous utilisez dans la vie quotidienne a absolument besoin d’être là. Apprenez à réduire votre consommation, à consommer davantage de manière écologique.

    De plus en plus, nous voyons des personnes créer dans l’éco-construction, l’éco-fabrication, réfléchir aux conséquences à long terme des fabrications et cela fait partie de cette énergie de nouveau monde qui est en train de se mettre en place. Alors, comme bien souvent pour construire, il faut détruire. Pour détruire, il faut oser se rendre compte que la première construction n’est pas juste. Et ensuite, il faut trouver des personnes qui acceptent de détruire pour pouvoir construire différemment. L’énergie actuelle sur la Terre est une énergie de rétablissement de forces naturelles et qui doit passer par les humains pour se manifester. Alors, il est vrai qu’il y a des prises de conscience qui se font en masse et il y en aura de plus en plus dans votre environnement.

    Vous faites partie d’un peuple, vous faites partie d’un Etat et dans vos Etats, il y a des responsables. Vous n’êtes pas le responsable mais vous êtes entièrement fondateurs de cette responsabilité. Aussi, lorsqu’un peuple entier donne un soutien à un homme ou une femme politique, il le porte, il porte cette personne. Lorsqu’un peuple se démarque, change, n’apprécie plus le gouvernement, il est tout à fait normal que ce gouvernement change. Or, vous avez établi des dates, des lois, des conditions pour pouvoir faire changer ces personnes. Dans le nouveau monde, ceci sera différent. Il n’y aura plus des dates bien établies, des élections bien établies mais au contraire des personnes qui seront portées énergétiquement parce qu’elles correspondront à ce que le peuple voudra. Ensuite, lorsque ce contrat énergétique, vibratoire et spirituel sera rompu, alors automatiquement, d’autres personnes prendront la place qui leur correspond le mieux. Mais vous êtes encore bien loin de ce fonctionnement là et, aujourd’hui, dans votre moment présent, il vous faut faire avec.

    Pensez que vous êtes créateurs et que vous pouvez, là où vous êtes, commencer à changer votre société en vous transformant vous-mêmes : changez de façon de penser, de façon d’agir, développez toutes ces vertus qui vont vous apporter sérénité, calme, bienveillance, transparence. Plus vous allez appliquer en vous-même cette possibilité d’être meilleur et plus votre entourage va s’améliorer.

    Reprenez contact avec la nature, avec les lois de la nature. Aller à l’encontre du lever du soleil et à l’encontre du coucher du soleil pour forcer le travail, pour forcer votre destin n’est pas juste énergétiquement. Cela vous fatigue, vous affaiblit, perturbe votre champ énergétique.

    Certes, cela est juste par rapport à vos lois, à vos réflexions financières et vous êtes bloqués dans toute cette énergie de lois de cause à effets financiers. Vous êtes des milliers, deux fois par an, à ne pas être d’accord sur ce changement mais, personnellement, qu’avez-vous fait de concret pour que cela change ? Personne ou presque n’agit ! Quelques-uns parfois bougent, osent vont essayer de ratifier, de notifier ou de faire bouger les choses mais très peu, pas assez. Alors qu’il suffit de suivre le courant, de se relier à l’énergie forte qui est en vous pour que cela soit transformé.

    Alors, commencez, dès maintenant à modifier cela en vous. Commencez à vous unir à des personnes qui sont de même intensité que vous pour pouvoir faire changer les choses.

    Apprenez à vous analyser, à vous observer et à libérer tout le superflu, tout ce qui vous fait perdre beaucoup et beaucoup d’énergie, beaucoup de temps. Arrêtez de vouloir contrôler les autres ou de vous laisser contrôler. Devenez important pour vous-même ou même, libérez-vous de vos propres règles. Pourquoi vous obligez-vous à certaines choses ? Pour paraître gentil, généreux, altruiste ou pour vous faire du bien lorsque vous entendez que vous êtes généreux et altruiste ? Observez, il y a toujours une demande, il y a toujours une quête au-delà de ce qui n’est pas tout à fait ajusté.

    Donnez parce que ça vous fait plaisir mais ne donnez pas parce que vous vous obligez à donner. En apprenant à faire courir ce courant de vie naturel en vous, vous allez pouvoir lever tous ces barrages de croyance qui ne sont pas forcément mauvais, qui sont simplement des barrages, qui sont la cause de tout ce qui est inculqué sans que vous ayez cherché s’il y avait autre chose comme vérité.

    Pour pouvoir vous transformer, il suffit de prendre une de vos croyances, une de vos vérités et d’aller dire : « et s’il y avait autre chose, et si une autre croyance était possible ? Et s’il n’y avait rien à croire ? Et s’il n’y avait rien ? Et s’il y avait tout ? Tout et son contraire… énergie de vie du Tout » .

    Tout est possible, rien n’est interdit ! Simplement, en vous, qu’êtes-vous prêts à faire pour que l’énergie coule plus facilement ?

    Voilà comment vous allez pouvoir dans les années à venir, dans les semaines à venir, dans les heures à venir, laisser couler la source de plus en plus, de manière simple, joyeuse et transformer, libérer toutes vos peurs, vos accoutumances, tout ce qui peut vous rassurer extérieurement alors que c’est l’enfant intérieur qui a besoin d’être rassuré. Soyez tendre avec vous-même, soyez généreux avec vous-même, soyez doux avec vous-même et ainsi, vous serez doux avec les autres, aimable et aimé, et la vie appréciera de passer à travers vous, coulera naturellement et rétablira en vous tout ce qui doit l’être.

    Les Anges de Lumière qui vous accompagnent, les Anges de la Nature sont toujours là, avec vous, et vont continuer de vous accompagner, de vous observer et de pouvoir vous servir dans la mesure où vous l’acceptez si vous les laissez passer à l’intérieur de vous-même. Plus vous serez en accord avec les lois de la nature, plus la vie passera facilement à travers vous.

    Observez, n’ayez pas peur de transformer, réguler, ré-harmoniser et la vie sera vraiment fabuleuse à travers vous ! Alléluia !

    Il vous est donné maintenant la joie, chacun, de repartir dans vos foyers. Parfois ces foyers sont généreux, accueillants. Parfois ils sont tristes. Sachez que, là où vous pensez être seul, vous n’êtes pas seul. Il y a toujours avec vous des Anges, des Guides, des Maîtres qui sont prêts à vous apporter le réconfort, la joie et le soutien dont vous avez besoin.

    Aussi, réjouissez-vous car il sera fait selon votre foi, selon votre désir de bonheur, selon votre désir de passer, ou non, à autre chose. Ils sont toujours avec vous et vous accompagnent partout où vous allez. La vie continue et continuera toujours car il ne peut en être autrement.

    L’un de vos dictons dit : « Le roi est mort, Vive le roi ! ». Eh bien, prenez cela pour vous parfois, lorsque vous passez à autre chose, dites « je meurs à cette vie, la vie renaît à travers moi » et ainsi vous allez pouvoir monter, monter de palier en palier pour pouvoir regarder, observer votre vie et jouir parfaitement de ce moment présent qui vous habite tous et qui fait partie du cadeau de votre vie, maintenant, ici présentement.

     

    Soyez sûrs que vous n’êtes jamais, jamais seul ! Que la paix, l’amour, la joie, la santé, la protection soient toujours et toujours avec vous.

     

     Ainsi cela soit !

     

     

    Un EnSeigneur de Lumière canalisé par Joéliah.

    http://www.lejardindejoeliah.com

     

     Vous pouvez diffuser sans couper et en gardant la source. Merci.

     

     

    J’ai envie de rajouter cette célèbre phrase Gandhi que j’aime beaucoup :

     

    « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.  »

     

    Ce texte m’inspire également une invitation à exprimer sa vraie nature, être soi. Savoir dire « non », n’est pas égoïste bien au contraire.

     

    Nous sommes attirés les uns vers les autres car nos âmes savent parfaitement à qui elles ont à faire et elles attendent de l’autre qu’il soit qui il est. Si quelque chose ne vous convient pas, si vous n’avez pas vraiment envie de faire ceci ou cela, de répondre à telle ou telle demande, osez dire « non », c’est ce que l’âme de votre interlocuteur attend, c’est ce dont elle a besoin pour son évolution. Peu importe les réactions de son égo, de son mental, de son être blessé ou de la morale…

     

    Telle est la voie de l’amour véritable.

     

    Naturellement votre,

    Valérie Lamour